Questions fréquentes

sur le rhum Damoiseau

Pourquoi le rhum est-il plus cher en métropole qu’aux Antilles ?

Les Antilles et La Réunion bénéficient d’une fiscalité privilégiée sur les rhums.
En voici le détail :

Pourquoi passer par un distributeur pour l’étranger et quelle est la réglementation ?

Les lois en vigueur dans tous les pays du monde imposent que les droits et taxes sur alcools soient acquittés sur le lieu de consommation et non sur le lieu de production ou d’expédition. Par conséquent, la réglementation nous oblige à passer par un distributeur agréé fiscalement qui acquitte les droits et taxes en vigueur dans son pays avant de mettre nos produits à la consommation. C’est la raison pour laquelle il nous est impossible d’expédier directement du rhum à un particulier ou à une entreprise située à l’étranger ne disposant pas d’un agrément fiscal.

Comment obtenir des cubis de 4,5 litres ?

Vous avez deux solutions :

  • Vous rendre dans un magasin METRO qui distribue les cubis de rhum Damoiseau 4,5 litres
  • Commander en ligne (réservé uniquement aux expéditions en France métropolitaine)

Est-il possible de venir dans vos entrepôts en Région Parisienne ?

Ce serait avec plaisir que nous recevrions votre visite. Malheureusement, nos entrepôts en Région Parisienne sont soumis à une législation très stricte (Installation classée pour la Protection de l’Environnement), et n’ont pas l’habilitation nécessaire aux Établissements recevant du Public (ERP).

Pourquoi y a-t-il parfois des ruptures de stocks sur vos produits ?

Nous mettons tout en œuvre pour stocker suffisamment chacun de nos produits afin de vous satisfaire, en planifiant soigneusement à l’avance nos approvisionnements. Tous nos produits sont mis en bouteilles en Guadeloupe et ne subissent ni modification, ni transformation à leur arrivée en métropole. Ce sont des produits 100 % « péyi ».

Cela dit, nous subissons parfois, et de façon totalement imprévisible, les conséquences de mouvements sociaux en Guadeloupe (grèves de l’unique port, des routiers, des stations-service… ou grève générale de 44 jours comme en 2009 !). Même si nous avons investi dans de plus grandes capacités de stockage en métropole, si les perturbations durent trop longtemps, il vient inévitablement le moment où nous sommes en rupture de stocks.

Pour ne rien arranger, en cas de grève du port en Guadeloupe (fréquentes et pas du tout médiatisées en métropole), les bateaux déchargent nos containers de bouteilles vides partout dans les Caraïbes, il nous faut alors récupérer nos containers un par un de Trinidad à Porto-Rico, puis remettre en route nos chaînes d’embouteillage.

Tout cela occasionne des délais, que nous avons pu heureusement raccourcir depuis la grève de 2009, mais pas totalement éliminer…

Je souhaite monter ma propre boutique ou mon bar à rhum. A qui dois-je m’adresser ?

Le mieux est de vous adresser à nos grossistes. Nous ne traitons en effet sur notre base logistique en Région Parisienne que les gros volumes par palettes complètes, que nous expédions à nos grossistes en région afin de limiter au maximum les coûts logistiques qui deviennent vite très élevés.

Je souhaite monter ma société de rhum arrangé. Pouvez-vous me fournir du rhum en vrac ?

Notre Société ne fournit pas de rhum en vrac. Tous nos produits sont conditionnés en bouteilles (de 35 cls à 1,5 litres) et en cubis (de 3 litres à 5 litres), sur place en Guadeloupe.

Quelle est la différence entre rhum agricole et rhum industriel ? La Guadeloupe produit-elle du rhum industriel ?

La différence entre le rhum agricole et le rhum industriel est principalement liée à deux facteurs :

– Le rhum agricole est distillé à partir de pur jus de canne pressée alors que le rhum industriel est produit à partir d’un moût de mélasse, résidu organique de l’élaboration du sucre. Beaucoup de pays, dépourvus de canne à sucre, achètent de la mélasse aux pays producteurs de canne à sucre pour produire du rhum industriel.
– L’autre différence est l’alambic utilisé, colonne à distillation créole pour l’agricole (artisanal ou semi artisanal), multicolonnes pour le rhum industriel.

Du point de vue organoleptique, le rhum agricole se différencie par un parfum floral, végétal, avec une douceur et une complexité naturelle, et une teneur en TNA (Taux de Non-Alcool) de 225g par hectolitre d’alcool pur minimum dans le rhum. Pour le rhum industriel le process est totalement automatisé et produit un alcool pauvre en TNA , un spiritueux plutôt sec et utilisé principalement comme base dans la fabrication des cocktails.

L’Indication Géographique de la Guadeloupe permet de produire deux types de rhum, aucun d’entre eux ne peut être qualifié “d’industriel”. Le rhum de Guadeloupe est un Rhum dont tout le processus de production est réalisé dans l’aire géographique constituée du territoire du département de la Guadeloupe. Il peut être “traditionnel agricole”, 100% pur jus de canne fermenté distillé, ou “traditionnel de sucrerie”, distillé à partir des mélasses, issues de la production sucrière locale.

Le Rhum traditionnel de la Guadeloupe, qu’il soit agricole ou de sucrerie, à la différence du rhum industriel, est riche en TNA grâce à la distillation créole qui donne vie au rhum fruité, floral, doux et minéral qu’on aime.